6 octobre 2020 / Actualités, Le mot du Président

Le Mot du Président – Octobre 2020

Chers collaboratrices et collaborateurs,

Le code a changé !

Non, mon billet d’humeur de ce mois mois-ci ne concerne pas le film de Danièle Thompson mais bien le mode de fonctionnement de notre Monde. Nous subissons un « Change the Rules » qui bouleverse tous les codes de conduites politiques, économiques et personnels.

 

Les sociétés sont toutes déstabilisées et doivent s’adapter en permanence avec un écosystème en mouvance permanente. Ceci fait écho à mon précédent billet sur les entreprises agiles qui sont contraintes de pivoter leur business model.

 

Aujourd’hui on parle de l’intelligence situationnelle (IS) : une compétence pour réussir dans un monde incertain.

Il nous arrive de nous demander pourquoi ce sont toujours les mêmes qui ont de la chance ? Pourquoi les opportunités les plus intéressantes se présentent toujours à eux ? La réponse tient certainement au fait que ces personnes font preuve d’une intelligence situationnelle (IS) supérieure à la moyenne.

La pandémie est venue confirmer ce que nous savions déjà : nos habitudes, nos acquis et notre avenir sont de plus en plus incertains. Cette incertitude s’accélère et affecte tous les aspects de nos sociétés : relations humaines, espérance de vie, mobilité, emploi…

La plupart de ce que les enfants apprennent aujourd’hui sera inutile dans trente ans. Qui, au début des années 2000, aurait pu imaginer que les profils les plus en vogue vingt ans plus tard seraient les data scientists, les chief happiness officers ou encore les incubator managers ?

 

Selon des revues spécialisées dans ce domaine, l’intelligence situationnelle est caractérisée par 5 aptitudes:

  • L’art de se poser les bonnes questions : s’appuyer sur un esprit critique aiguisé est bien plus utile pour réussir que l’intelligence pure.
  • Le bon sens : en général on peut faire la différence dans la grande majorité des situations que l’on rencontre au quotidien en faisant appel au bon sens.
  • L’adaptabilité : s’adapter à son environnement est une caractéristique majeure de l’intelligence situationnelle. Il s’agit d’être capable de se fondre dans n’importe quel environnement social ou intellectuel en imitant ses codes et ses modes de pensées, c’est-à-dire en faisant preuve d’intelligence émotionnelle.
  • L’humilité :  il est important de connaître ses limites et ses points faibles.
  • La mise en réseau :  les réussites sont la concrétisation d’un travail d’intelligence collective.

Au-delà de ces cinq aptitudes, l’intelligence situationnelle s’entretient et se parfait au quotidien par le biais de nombreuses soft skills comme la curiosité, la créativité ou encore le culot.

Soyez curieux, créatifs et prenez plaisir !

 

Charles Bensoussan
Président Techform

 

 

Partagez et suivez-nous !
  •  
  •  
  •  



Voir la démo en ligne