6 juillet 2021 / Le mot du Président

Le Mot du Président – Juillet 2021

L’Industrie 4.0 a été caractérisée par l’intégration de technologies numériques et physiques intelligentes, connectées et autonomes, telles que l’Internet des objets (IoT) ou la robotique.

L’Industrie 5.0 est axée sur l’idée de combiner la créativité et le savoir-faire des êtres humains avec la vitesse d’exécution, la productivité et la cohérence des robots. Par conséquent, cette nouvelle révolution industrielle ne peut pas être que technique.

 

L’ IA (Intelligence Artificielle) est de plus en plus douée pour les métiers « humains » – diagnostic médical, traduction, service client – et fait des progrès rapides. L’arrivée de la 5G, les blockchains, l’IA, les chat bots, les robots, les drones, et autres, se démocratisent à grande vitesse.

Mais si l’Intelligence Artificielle va modifier radicalement l’exécution du travail et ceux qui s’en chargent, le principal impact de cette technologie sera de compléter et d’augmenter les capacités humaines, pas de les remplacer.

Certains pensent qu’il existe des risques sociaux et éthiques soulevés par cette nouvelle révolution industrielle, comme la perte d’emplois, les défis posés aux systèmes éducatifs et les questions environnementales.

Mais il est évident que l’Industrie 5.0 ouvre de très grandes perspectives.

Grâce à une telle intelligence collaborative, les humains et l’IA valorisent activement leurs forces complémentaires : le leadership, le travail d’équipe, la créativité et les aptitudes sociales des humains, ainsi que la rapidité, l’adaptabilité et les capacités quantitatives de la technologie.

Et inversement: ce qui est simple pour une machine (analyser des giga-octets de données) reste quasi impossible pour un humain.

Le monde de l’entreprise a besoin des deux types de compétences.

C’est bien cela que nous mettons, entre autre, en avant dans la proposition de valeur de Techform.

Partagez et suivez-nous !
  •  
  •  
  •  



Voir la démo en ligne