2 février 2021 / Le mot du Président

Mot du Président – Février 2021

Bien chers tous,

Le télétravail d’hier n’est pas celui d’aujourd’hui ni celui de demain.

Les outils de collaboration en ligne permettent d’autant mieux de hauts niveaux de collaboration et de communication inter-départements quand ils sont utilisés par des équipes distantes (source : Forbes).

La pratique du télétravail est inscrite dans la tradition californienne depuis de nombreuses années.
En France, le retour du travailleur à domicile à l’automne 2020, comme lors du premier confinement quelques mois plus tôt, a été perçu comme un facteur de baisse de performance. En Californie il a été vu au contraire, comme le moyen d’assurer la continuité de l’activité économique.

La pandémie, avec le confinement par obligation au début, nous aura permis de comprendre cela et d’adopter un nouveau mode de pratique sociale du travail comme une évidence vitale.


Le télétravail a un effet positif sur la fidélité à l’entreprise.

Mais rien n’est possible dans la durée sans la confiance. L’autonomie de l’employé et la confiance en sa capacité à accomplir sa mission, pour contribuer à l’objectif général sont à la base de la relation hiérarchique.

Nous pouvons même aller plus loin en disant que  la confiance soude la relation employeur-employé. En revanche, quand la méfiance se substitue à la confiance dans la relation de travail, le passage au distanciel ne fait que renforcer la méfiance et conduit inévitablement à l’échec du travail à distance.

Pour parvenir au succès, il faudrait d’abord parvenir à inverser le cycle de la méfiance en un cercle vertueux autour de la confiance. Confiance au principe du télétravail mais surtout, confiance les uns en les autres.


Charles Bensoussan

Président Techform

 

 

Partagez et suivez-nous !
  •  
  •  
  •  



Voir la démo en ligne