Un partenariat pour le développement d'un module de simplification 3D
module de simplification 3d

24 avril 2018 / Actualités, Transformation Digitale

Toulouse Tech Transfer, l’IRIT et Techform collaborent au développement d’un module de simplification 3D

A l’issue d’un programme de maturation technologique, Toulouse Tech Transfer (TTT) et Techform signent un accord de licence pour l’exploitation d’un module de simplification 3D. Cette méthode de traitement des données 3D mise au point par l’IRIT permet d’alléger le poids d’un objet 3D et l’afficher aisément sur internet sans altérer le rendu visuel. Ce module à pour but de contribuer à la valorisation des offres commerciales des PME et ETI industrielles françaises.

Techform, un acteur de la transformation digitale des entreprises

La représentation 3D est un plus indéniable et une demande formulée par de nombreux clients. Les industriels souhaitent proposer une visualisation 3D de leurs produits sur internet, ils se retrouvent face à un dilemme, la taille de leurs objets 3D adaptée à un usage industriel et incompatible avec une utilisation web. Comment proposer une représentation qui ne soit pas dégradée avec un temps de téléchargement acceptable ?

Certaines entreprises préfèrent simplifier leurs modèles à la mains ou même recréer l’objet.
« Cette nouvelle méthode de simplification développée par l’équipe STORM de l’IRIT (Institut de Recherche en Informatique de Toulouse)  consiste à distinguer ce qui est visible de ce qui ne l’est pas sur un modèle 3D. Par suppression des parties non visibles de l’objet selon les différents points de vue, on conserve un niveau de qualité élevé tout en abaissant considérablement le poids des fichiers 3D. Une innovation qui s’intègre parfaitement dans l’offre proposée par Techform afin d’optimiser les performances commerciales des PME et ETI. » 

Faciliter la commercialisation de vos produits sur-mesure

Cette innovation présente un double avantage lors de la compression de la taille du fichier :

    • Les parties intéressantes de l’objet 3D conservent une très bonne résolution, pour une utilisation optimale lors de la configuration.
    • Elle permet de générer les objets simplifiés de façon automatique (pas ou peu d’intervention manuelle), efficace et rapide à calculer.

Dans le cas d’une configuration d’une machine industrielle complexe par exemple, les commerciaux ou les revendeurs internationaux peuvent configurer, visualiser et manipuler de manière fluide l’objet 3D configuré sur une tablette. Les parties du modèle inutiles à ce stade auront été éliminées.

Pour en savoir plus, une actualité publiée par le CNRS.

 

Partagez et suivez-nous !
  •  
  •  
  •  


Recevoir nos actualités

Voir la démo en ligne